Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

A LA MEMOIRE D'UN CHAMPION :KOUM EMMANUEL

C’est l’histoire d’un jeune garçon né le 5 janvier 1946 à DOUALA au cameroun qui nous a quitté  le 26 novembre 2008 laissant à la postérité  un carnet rempli d’œuvres et d’honneur ;

L’ancien avant centre de l’ORYX DE DOUALA ,de l’équipe nationale du cameroun , de GRENOBLE  et de l’AS MONACO de 1963 à 1974 a fait partie des meilleurs attaquants du continent africain nous avons voulu partager avec vous le parcours  de cet excellent footballeur d’une adresse  et d’ une précision inqualifiable devant le but à la mémoire du champion .

« MANU » fils d’un père  controleur aux chemins de fer du Cameroun ,alors que son frère ainé Ebolo est  capitaine et joueur du léopard de DOUALA, est élève au collège à BONABERI avant d’être admis au lycée technique de  DOUALA lors d’un match de football avec l’équipe des cheminots contre le collège LIBERMAN son talent n’échappe pas à l ‘ œil de l’expert et entraineur national DOMINIQUE COLONNA ,les recruteurs de l’oryx qui avaient également un regard sur l’enfant du canton ont du mal à convaincre l’ainé pour que le petit intègre les rangs du club bellois KOUM n’a que 17 ans ;

Après des négociations  avec la famille par le biais de la chefferie l’ORYX obtient la signature du prodige en 1963 malgré l’opposition des anciens de l’équipe une force du vestiaire  tenue par le MARECHAL MBAPPE LEPPE  avec beaucoup de réserve accepte le nouveau dans le groupe .

Il force le respect lors de sa première apparition avec le club contre l’UNISPORT DE BAFANG  en reussissant un doublé et est définitivement adopté par « WELL » le mythique capitaine MBAPPE LEPPE .

Deux ans plus tard le voila lancé à la conquête de l’Afrique avec la 1ère coupe des clubs champions tournoi qui se dispute à ACCRA au GHANA devant le roi KWAME KRUMAH .

45 ans  déjà !

En demi finale le 31 janvier 1965 l’ORYX club de douala surprend  le REAL Républicain du GHANA par 2-1 ,une performance  de taille qui faiit dire  à la fin de la rencontre au  président EBENIZER MOUKOURY à ses troupes « «qu’a cœur vaillant rien n’est impossible» ;

KOUM a reçu le message du président,une semaine plus tard et le 7 février  1965 en finale devant le roi face au stade malien de Bamako renforcé par SALIF KEITA ,c’est par un doublé que l’avant centre camerounais scelle la rencontre ,l’oryx est champion d’Afrique (2-1) il n’ a  que 19 ans .

Il sera également sacré champion du Cameroun avec l’oryx club de douala en 1965 ;

En septembre 1966 KOUM quitte le cameroun pour la France afin de passer son brevet de technicien supérieur en mécanique appliquée,lorsqu’il croise ABOSSOLO son compatriote il est courtisé par les girondins de Bordeaux ,mais c’est à  GRENOBLE dans l’isère qu’il va poser ses valises et faire la rencontre de celui qui va changer son destin de footballeur :ALBERT BATTEUX grand homme du football français,MANU confie à FAOUZI MAHDJOUB que : «  BATTEUX m’a tout appris,je n’étais pas assez collectif ,je ne savais pas souffrir.il m’a transformé ,m’a fait prendre conscience de mes capacités ,il m’a initié sur la rigueur du football professionnel » ;

Celui que BATTEUX avait qualifié de remarquable footballeur quand il parlait de KOUM pour lui .

KOUM c’était la vitesse ,la vivacité ,la technique un arsenal complet  ,la frappe  de balle précise et son esprit de groupe ,il restera dans l’isère jusqu’en 1970 sous ses ordres .

En fevrier 1970 le Cameroun dirigé par COLONNA dispute la 7ème coupe d’afrique des nations à khartoum au Soudan ,KOUM est l’avant centre du CAMEROUN ,il donne raison à l’entraineur corse en répondant à LAURENT POKOU alors que le Cameroun est mené par (2-0) ,les mois de fevrier  de cette homme se suivent et ressemblent  lors de cette rencontre ,il reussira un doublé avec  le premier but ,  l’égalisation de NDOGA et le but de la victoire dont il est l’auteur .

Mais MANU quitte la sélection après cette rencontre pour un match de coupe de France et va manquer la rencontre contre l’Ethiopie ,malgré son retour  face au SOUDAN le CAMEROUN concède le nul et KOUM dispute son dernier match avec la sélection car en 1972 il est blessé  ;

Il rejoint l’AS MONACO en D2 pour une montée en division d’élite dès la première saison  ,avec un titre de meilleur buteur il devient la cible des défenseurs français et face au SCO d’ANGERS sur un tacle de  MICHEL FIEVET il est victime d’une rupture des ligaments croisés ,son club sans son buteur redescend en D2 après 3 opérations dès sa reprise d’activité il ramène AS MONACO dans l’élite  en 1973 .

L’arrivée de l’entraineur argentin ALBERT  MURO va pousser KOUM à la sortie face au   clan des argentins, se succèdent Ruben Bravo ,Omar Pastorizza ,luciano pendant que KOUM doit se contenter de l’équipe reserve qui évolue en D3  .

il est prêté à Arles un moment et se resoud à quitter le rocher en janvier  1974 pour CHAUMONT  club de D2  avec l’arrivée de delio ONNIS  à l’ASM ;il passera 4 ans dans ce club aux moyens fort limités et mettra un terme à sa carrière professionnelle en 1978 .

Il veut se consacrer désormais à sa famille ,père de 3 enfants  il offre son experience à la jeunesse en s’engageant avec un club amateur régional l’AS MOULINS

quand il rentre au Cameroun il retrouve la vocation se son père et intègre les chemins de fer comme cadre technique ,

MANU  ,comme d’autres acteurs de la grande épopée de l’Oryx club de douala nous a définitivement quitté le 26 novembre 2008 et repose auprès des siens  .

Paix à son âme et  merci CHAMPION !

 

DANIEL NSONGO

 

Calendrier

« Décembre 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Rechercher sur le site

Espace Membre

Dernières modifications